Procès TEVA : Manifestation de solidarité devant le consulat de France à Bruxelles !

136




Le Comité belge de soutien à Olivia Zémor a organisé une manifestation ce mardi 25 janvier devant le consulat de France à Bruxelles afin de réagir par rapport à la comparution le 27 janvier d’Olivia Zémor, présidente de CAPJPO-Europalestine, devant la Cour d’Appel de Lyon.

Procès TEVA : Manifestation de solidarité devant le consulat de France à Bruxelles !

La firme israélienne TEVA qui accusait Europalestine d’appeler au boycott de ses médicaments génériques et qui se prétendait victime d’une discrimination antisémite, avait été déboutée le 18 mai 2021 par un tribunal lyonnais (spécialisé dans le droit de la presse). Olivia avait été acquittée sur toute la ligne. Mais TEVA s’acharne et a fait appel.

Nadine Rosa-Rosso, membre du Comité belge de soutien à Olivia Zémor, a lu la lettre envoyée au Consulat de France :

« En tant que citoyens et citoyennes belges engagés dans la défense des droits des Palestiniens, nous ne comprenons pas l’acharnement des autorités françaises à criminaliser la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).
La France est le seul pays à engager des procès contre les militants BDS, et cela malgré le fait que la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme) l’a condamnée à ce titre en juin 2020.

Et le seul boycott que vous tentez de criminaliser est celui d’Israël, tous les autres n’étant jamais poursuivis, qu’il s’agisse de la Chine, de l’Iran, de la Russie ou encore du Canada dont Brigitte Bardot appelle à boycotter les produits, en raison de la chasse aux bébés phoques…

Cet acharnement judiciaire, qui va se traduire par un nouveau procès en appel le 27 janvier à Lyon contre Mme Olivia Zémor, directrice de publication du site Europalestine.com, alors que celle-ci a été relaxée en première instance le 18 mai dernier, est incompréhensible.

D’autant que TEVA, groupe pharmaceutique israélien, qui profite de l’occupation des territoires palestiniens, et dont les génériques sont, de ce fait, la cible d’un boycott international, n’est pas seul à engager de nouvelles poursuites contre Mme Zémor.

Le gouvernement français, par le biais du Parquet, s’est joint à TEVA contre cet appel pacifique et antiraciste. Pourquoi ?

L’appel au boycott d’Israël et de tous ses produits, tout comme celui de l’Afrique du Sud de l’apartheid, est parfaitement légitime. Il ne cessera que lorsque finiront l’occupation et la colonisation israéliennes, lorsque les Palestiniens seront libres, et que tous leurs droits, inscrits dans les résolutions de l’ONU, seront respectés.

Et nous attendons de la France, comme de tous les pays qui ont signé ces résolutions de l’ONU, qu’elle prenne des sanctions pour que son allié, Israël, cesse de violer les droits humains et le droit international.

Les participantes et participants au rassemblement sont bien décidés d’une chose : poursuivre les campagnes de boycott de TEVA et de tous les produits israéliens.« 

Source : https://charleroi-pourlapalestine.be/index.php/2022/01/25/boycott-teva-avec-toi-olivia/

CAPJPO-EuroPalestine





SourceEUROPALESTINE.COM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici