Quand des Juifs de la gauche radicale s’allient aux Arabes pour demander le maintien des constructions arabes illégales

La manifestation « contre le racisme et les démolitions de maisons palestiniennes » illégales a rassemblé des milliers de personnes juives et arabes ce samedi 4 février à Tel Aviv.

Les discours, comme les pancartes, ont été rédigés en arabe et en hébreu, tandis que des drapeaux palestiniens flottaient lors de la manifestation, qui s’élevait notamment contre la démolitions des maisons illégales de Bédouins dans les villages du Neguev de Kalansua et d’Umm al-Hiran.

« Cette manifestation conjointe marque une nouvelle étape de notre lutte », ont déclaré les organisateurs juifs et arabes de cet événement qui a rassemblé 5000 personnes selon eux.

Amal Abu Sa’ad, la veuve de Yakub Abu al-Kiyan, le terroriste éliminé pendant la démolition des maisons d’Umm al-Hiran, a pris la parole pour dénoncer les lois israéliennes « racistes et discriminatoires » dans tous les domaine de la société, a déclaré, s’adressant à M. Netanyahou : « Vous ne réussirez pas à diviser les citoyens de ce pays malgré toute votre incitation à la haine. Nous voulons l’égalité entre Juifs et Arabes et nous sommes ensemble pour le dire aujourd’hui ».

Les députés de la Liste conjointe arabe au parlement se tenaient à ses côtés, transformant la ville de Tel Aviv en tribune anti-israélienne…

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires