René Seror. France 2030 – Faiblesse!

LES + VUS CHEZ LES PRO

Un mur géant de vidéos!

Un show à la façon des grands patrons américains de la High-tech!

Un Stand-Up brillant, planétaire…

Ça avait de la gueule!

Trop!

Mais, pourquoi tout ce barnum?

Venant d’un autre, j’aurais dit:

Parler de l’avenir, nécessite un peu de mise en scène!

Venant de Vous, je me dis que vous renouvelez à chacune de vos interventions une nouvelle façon de vendre du rêve.

Certes, la France a besoin de reconquérir sa souveraineté,

De relancer son industrie,

De faire bouger la recherche,

De prendre des risques.

Et comme ces thèmes sont tous reliés au destin de la France, ils seront forcément débattus pendant la campagne présidentielle, ce qui donne à votre présentation de France 2030 une dimension purement politique.

Votre but étant de répondre à ceux qui prospèrent sur l’idée que la France n’a plus d’avenir, on voit clairement que c’est une façon de vous projeter au-delà des élections, et surtout de préparer la campagne de votre second mandat, campagne dont vous avez commencé à développer le programme!

Si je suis pour ma part assez séduit par l’aspect politique, je ne trouve pas l’aspect économique convaincant.

Monsieur le Président,

En 4 ans, c’est la 4e fois qu’on nous présente un grand Plan de Relance.

D’abord en septembre 2017,

Grand Plan: 57 milliards d’€

En 2018, on dévoile un Plan pour l’Innovation et l’Industrie:

10 milliards d’€

Début 2021, Programme d’Investissement annoncé par Jean Castex:

20 milliards d’€

Enfin, rajoutons le Plan Hôpital, censé financer la modernisation du secteur hospitalier:

7 milliards.

Nous arrivons à un total que personne ne sait ou que personne ne veut savoir.

Comme il reste un peu de charge à mon téléphone, j’ai activé ma calculette: 57+10+20+7= 94!

Soit 94 milliards, auxquels il faut rajouter les 30 milliards annoncés cette semaine pour les Technologies du Futur.

L’Objectif est de rivaliser avec les Etats-Unis et la Chine.

Sur le plan arithmétique, l’addition serait bonne.

Mais sir le plan politique, c’est faux!

Personne ne peut dire ce que sont devenus les 57 milliards du premier grand plan.

Les 20 milliards n’ont jamais été dépensés.

ETC…

Clairement, tous ces grands plans d’avenir, annoncés au son du tambour, s’enlisent ensuite dans les sables mouvants des procédures.

FAIBLESSE ET TRIOMPHE DE L’INEFFICACITÉ ADMINISTRATIVE!

Au milieu de ce show à l’américaine le Président nous dit que le défi de la France sera la gouvernance.

Or, il ne dit pas ce que sera cette gouvernance.

Finalement, sa meilleure annonce reste celle qu’il ne dit pas.

Juste une précision d’un économiste dont je n’ai pas pensé à retenir le nom : Il dit qu’Emmanuel Macron annonce 30 milliards pour rivaliser avec les Etats-Unis et la Chine et qu’il faudrait rajouter au minimum un zéro.

Alors Macron, marchand de rêves?

Un Cauchemar !

© René Seror

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER ARTICLES POPULAIRES

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

POPULAIRE CETTE SEMAINE

Rejoignez nous sur Facebook