Accueil ...LES PRO Roumanie: Kaddish à la mémoire du survivant du « Train de la mort »

Roumanie: Kaddish à la mémoire du survivant du « Train de la mort »

À la mémoire de Janko Zuckerman( Photo: Sergio Itzkovich

Gestes de l’ambassade en Roumanie: Kaddish à la mémoire du survivant du « Train de la mort » décédé du Corona
David Saranga s’est porté volontaire pour dire Kaddish à la mémoire de Janko Zuckerman, décédé à l’âge de 98 ans d’une maladie coronarienne. « Il était affamé et torturé mais le virus l’a submergé », a-t-il dit. Les funérailles, qui étaient accompagnées d’une garde d’honneur au nom du président roumain, ont été suivies par des ministres, des ambassadeurs et des chefs de la communauté juive: « Nous avons perdu un symbole »
Itamar Eichner Publié: 12.01.21, 23:44

David SarangaL’ambassadeur d’Israël en Roumanie, David Saranga. « Le pays a perdu un symbole, nous avons perdu un ami »( Photo: Sergio Itzkovich )

L’ambassadeur d’Israël en Roumanie David Saranga a ému de nombreux citoyens dans les deux pays lorsqu’il s’est porté volontaire pour dire Kaddish à la mémoire du survivant de l’Holocauste Janko Zuckerman, l’un des deux derniers survivants du train de la mort de Miyashi.
Zuckerman est décédé à l’âge de 98 ans d’une maladie coronarienne, ne laissant aucun enfant derrière lui.
« Il souffrait de la faim, de la soif, de la maladie et de la torture qu’il a subies pendant l’Holocauste, mais le virus Corona l’a submergé », a déclaré l’ambassadeur Saranga, « la Roumanie a perdu un sergent, nous avons perdu un frère et un ami proche. »

David SarangaDavid Saranga Saranga et Zuckerman( Photo: Sergio Itzkovich )

Les funérailles de Zuckerman ont été suivies par sa petite amie Chaim Maria, qui est arrivée avec leur chien commun, ainsi que des ministres du gouvernement, les ambassadeurs des États-Unis et d’Allemagne, les chefs de la communauté juive et le président de l’école Lauder-Reut. Ils étaient accompagnés d’une garde d’honneur au nom du président roumain.
«Il y a à peine deux mois, nous avons célébré son 98e anniversaire ensemble», se souvient Saranga.
En juin 1941, environ 13 000 Juifs ont été assassinés par l’armée et la police roumaines dans la ville de Iasi et dans deux trains de la mort. Environ 2 500 Juifs ont été expulsés de la ville dans des trains de bétail bondés et plus de 1 400 d’entre eux ont péri au cours d’un voyage qui a duré environ une semaine. Environ un millier d’autres Juifs survivants ont été emprisonnés et après environ deux mois ont été libérés.

ynet

SourceJFORUM.FR

ARTICLES POPULAIRES

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici