Toute l’info en 2 minutes : Crues en Bourgogne, ONG meurtrie à Gaza et Trump paye sa caution

Vues:

Date:

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap’ pour vous aider à y voir plus clair.

La montée des eaux continue de faire craindre le pire en Bourgogne. La vigilance rouge crues reste en vigueur ce mardi dans l’Yonne et la Saône-et-Loire, selon le dernier bulletin de Météo-France. La rivière Armançon, qui traverse l’Yonne et la Côte-d’Or, ainsi que la rivière Arroux en Saône-et-Loire, présentent toujours des risques de « crue majeure ». L’Armançon a commencé à déborder lundi, entraînant des évacuations, des coupures de routes et faisant craindre de nombreux dégâts matériels dans les deux départements.

Huit autres départements sont placés en vigilance orange pour le même risque : l’Indre-et-Loire, les Bouches-du-Rhône, la Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne, le Gard, la Gironde et la Côte-d’Or, qui n’est plus en vigilance rouge depuis ce matin.

La guerre menée par Israël contre le Hamas continue de semer la mort parmi les civils et les humanitaires. Des collaborateurs d’une ONG américaine, qui livre de la nourriture dans la bande de Gaza menacée de famine, ont ainsi été tués lundi. « Aujourd’hui, World Central Kitchen a perdu plusieurs de ses sœurs et frères dans une frappe de l’armée israélienne à Gaza », a déclaré sur X le patron et fondateur de cette ONG basée aux Etats-Unis, le cuisinier américano-espagnol José Andrés. L’ONG fait état de sept morts, « originaires d’Australie, de Pologne, du Royaume-Uni, d’une personne ayant la double nationalité américaine et canadienne et palestinienne ».

Donald Trump a tenu son engagement. Il va donc pouvoir garder ses meubles. L’ancien président a déposé lundi une garantie de 175 millions de dollars devant la justice des Etats-Unis pour éviter des saisies judiciaires sur son patrimoine après avoir été condamné à 454 millions de dollars d’amendes pour fraudes financières, selon un document judiciaire rendu public. Le candidat à son retour à la Maison-Blanche avait jusqu’à jeudi pour déposer cette garantie couverte par une compagnie d’assurances et qui équivaut à une caution, dans cette affaire civile où il a fait appel.

La source de cet article se trouve sur ce site

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER:

spot_imgspot_img