Trois arabes palestiniens abattus aujourd’hui à Djénine.

LES + VUS CHEZ LES PRO

Une section du Yamam en action.

Une force du Yamam est arrivée au camp de réfugiés pour arrêter deux terroristes qui avaient été impliqués dans des tirs sur les forces de Tsahal ces derniers mois.  L’un a été tué lors de l’échange de tirs et l’autre a été blessé.

Un incident inhabituel à Djénine [Nord-Samarie pas loin d’Afula]: trois Palestiniens, dont deux membres des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne, ont été tués lors d’un échange de coups de feu avec une force du Yamam. Le troisième tué était un membre du Jihad islamique que Yamam cherchait à arrêter.

Selon le ministère palestinien de la Santé, les deux morts parmi les forces de sécurité sont Adham Yasser Tawfiq Aliwi, 23 ans, et Taysir Mahmoud Othman ‘Issa, 33 ans. Ils ont été abattus après avoir ouvert le feu sur les combattants de Tsahal depuis un bâtiment voisin appartenant aux services de renseignement palestiniens, à la suite de l’incident au cours duquel des membres du Jihad islamique ont été abattus.

Selon l’agence de presse palestinienne, le troisième tué dans les affrontements est un terroriste nommé Jamil al-Amouri des Brigades al-Qouds, qui a récemment été identifié comme recherché par les FDI [forces de sécurité israéliennes].

Selon un rapport palestinien, al-‘Amuri, qui était recherché depuis plusieurs mois, a été abattu après avoir ouvert le feu sur les soldats. Un autre terroriste qui se trouvait à proximité a été blessé dans la fusillade. Il n’y a eu aucune victime parmi les forces de Tsahal.

Il a également été signalé que l’unité spéciale a tendu une embuscade au véhicule qui a dépassé al-Amuri et l’a suivi jusqu’au point de passage d’al-Jalama. Il a été liquidé près du siège de l’appareil de renseignement militaire de l’AP.

En outre, on a appris que la force spéciale avait arrêté Anes Abu Zeid, du camp de réfugiés de Djénine, au cours de l’incident. Selon les rapports palestiniens, plusieurs autres membres du Jihad islamique ont été arrêtés lors de l’incident.

Il a également été rapporté qu’al-Amuri et Abu Zeid, des terroristes du jihad, avaient récemment été impliqués dans des tirs d’attaque contre des cibles israéliennes et étaient probablement la cible de l’opération.

La coordination sécuritaire va se poursuivre suite à l’incident de Djénine compte tenu qu’on s’attend à des actions de vengeance. Le personnel de sécurité palestinien a tiré à une distance de plusieurs dizaines de mètres ‒ il n’a pas encore été précisé s’ils savaient qu’il s’agissait d’une force israélienne.

L’un des terroristes a été tué lors de l’échange de tirs.

En réponse à l’incident, le Hamas a fait l’éloge des morts, qui «ont agi lors d’affrontements». L’organisation terroriste a déclaré que les morts avaient été tués dans le cadre d’un « acte d’héroïsme ».

Un porte-parole du mouvement Fatah a annoncé que les trois hommes avaient été tués lors d’un affrontement armé avec les forces de sécurité israéliennes à Djénine, « notre terre sainte, des soldats de l’occupation et des colons. Nous continuerons à défendre la capitale Jérusalem ».

JForum ‒ Israel Hayom

SourceJFORUM.FR

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER ARTICLES POPULAIRES

ARTICLES CONNEXES

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

POPULAIRE CETTE SEMAINE

Rejoignez nous sur Facebook