Trump : 3 tweets anti Macron « Ils commençaient à apprendre l’allemand avant que les américains n’arrivent »

54

Le lien entre une armée européenne, le vin et la cote de popularité d’Emmanuel Macron ? Ils ont fait l’objet, mardi 13 novembre, de tweets rédigés par Donald Trump pour critiquer la France. « Emmanuel Macron a suggéré la création de leur propre armée pour protéger l’Europe contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Mais c’était l’Allemagne dans la Première et la Seconde Guerre mondiale. Comment ça s’est passé pour la France ? Ils commençaient à apprendre l’allemand avant que les États-Unis n’arrivent. Payez pour l’Otan ou rien », a-t-il écrit.

publicitÉ

Dans son tweet, le président américain faisait semble-t-il référence aux déclarations du président de la République qui a appelé de ses vœux, mardi 6 novembre, la création d’une “véritable armée européenne” pour mieux protéger le Vieux Continent. “On ne protégera pas les Européens si on ne décide pas d’avoir une vraie armée européenne”, avait plaidé le président français. Il faut “nous protéger à l’égard de la Chine, de la Russie et même des États-Unis”, avait-il affirmé. L’Élysée a ensuite évoqué une “confusion” dans l’interprétation des propos du président français. Une justification qui n’a visiblement pas été prise en compte par Donald Trump.

La déclaration du président américain s’inscrit également dans un contexte d’incitation globale à augmenter la participation financière des autres pays membres de l’alliance Atlantique.

Donald Trump s’est ensuite attaqué à l’un des symboles de la France, à savoir le vin. « Sur le commerce, la France fait un excellent vin, mais les États-Unis aussi. La France rend très difficile pour les États-Unis de vendre ses vins en France, et les frais de douane sont très élevés, tandis que les États-Unis favorisent l’importation de vins français, et les tarifs douaniers sont plus faibles. C’est n’est pas juste, il faut changer !”

Enfin, Donald Trump a moqué la faible popularité de son homologue français. “Le problème est qu’Emmanuel Macron souffre d’une très faible cote de popularité en France, 26%, et un taux de chômage à près de 10% », a-t-il écrit avant de rédiger un autre tweet en référence à son slogan de campagne « MAKE FRANCE GREAT AGAIN”.

Source : Capital.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici