Trump/Biden, un débat très suivi en Israël. « Will you shut up, man? »

Partager :

A de nombreuses reprises, les deux candidats Biden/Trump se sont violemment invectivés, certaines interventions relevant de l’injure.En  Israël on a suivi le duel avec une très forte attention.

« Will you shut up, man? »

Dès les premiers instants du rendez-vous, le candidat démocrate a attaqué l’actuel locataire de la Maison-Blanche, assurant que « tout le monde sait que c’est un menteur » et le traitant de « raciste » une fois la question des tensions sociales abordée. A cela, Donald Trump a de son côté répondu qu’il n’y avait « rien d’intelligent en (lui). »

Un débat violent, à la limite de la cacophonie tant Donald Trump a coupé son adversaire lors de son temps de parole. Des saillies qui ont fait perdre son calme à Joe Biden qui a alors lancé « will you shut up, man? », « tu vas la fermer, mec » en version française. Une phrase qui restera comme l’un des temps forts de ces 90 minutes, et qui est d’ores et déjà reprise par l’équipe de campagne de Biden qui en a fait des t-shirts.

« Vous êtes le pire président que les Etats-Unis aient jamais eu », a également lancé Joe Biden, qui a accusé Trump d’être le « caniche de Poutine. »

« Il refuse de dire quoi que ce soit à propos des primes pour tuer des soldats américains », a-t-il repris.

Selon plusieurs médias américains, des agents russes auraient distribué de l’argent à des combattants « proches des talibans » pour qu’ils tuent des soldats américains en Afghanistan.

« Clown » et attaques personnelles

Au fil de la conversation, les événements se sont de nouveau envenimés entre les deux candidats. L’ancien vice-président a ainsi qualifié mardi le président Donald Trump de « clown », avant de se reprendre.

« C’est difficile de dire un mot avec ce clown », s’est agacé Joe Biden, après un peu moins d’une heure d’échanges houleux et d’invectives entre les deux candidats. « Pardon, cette personne », s’est-il immédiatement corrigé.

Dans la dernière partie du débat, les attaques personnelles ont également fusé. Donald Trump a par exemple accusé Hunter Biden, fils de Joe, d’être accro à la cocaïne. A cela, le candidat démocrate a concédé que son fils avait en effet eu un problème avec la drogue, mais qu’il était désormais sevré et « très fier » de cela ». bfmtv.com

Partager :

SourceISRAELVALLEY.COM

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires

SourceISRAELVALLEY.COM