Umm al-Fahm : attentat à la voiture-bélier, deux policiers des frontières blessés

2

Un certain nombre de maisons à Umm al-Fahm ont été incendiées jeudi soir en réponse au meurtre entre gangs criminels de Mohammed Hamza Burgel.

 Les forces de sécurité israéliennes à Umm al-Fahm pour réprimer les émeutes après qu'un meurtre a eu lieu dans la ville le jeudi 2 novembre 2021. (Crédit photo : ISRAEL POLICE)

Lesforces de sécurité israéliennes à Umm al-Fahm pour réprimer les émeutes après qu’un meurtre de nature criminelle (entre membres de gangs) a eu lieu dans la ville le jeudi 2 novembre 2021.(Crédit photo : POLICE D’ISRAEL)

Un mixte d’omerta criminelle et de mobiles “palestino-islamo-nationalistes”

Cette fin de semaine, on assiste précisément au détournement pour de pseudo-motifs “nationalistes” du chaos provoqué au sein de la société arabe israélienne par la criminalité des gangs, qui règlent leurs comptes entre eux, puis entraînent la population locale dans des émeutes contre la police des frontières.

Comme on le voit dans le cas d’espèce, les procédés sont identiques à ceux utilisés par leurs cousins terroristes, de l’autre côté de la “ligne verte” : voitures-bélier, armes à feu, etc. Ceci nous conduit, en moindres proportions, à des troubles d’ordre similaire à ceux de mai 2021, alors que le Hamas tirait des missiles sur Israël. Cette fois, le désordre est circonscrit au fameux “triangle arabe” d’Umm al-Fahm, poche d’incivilités permanentes et fief des Islamistes radicaux du Mouvement Islamique du Nord, interdit et dirigé par Raëd Salah.

Raëd Salah

On y est donc très proche de l’idéologie du Hamas, puisqu’il s’agit, ici aussi, d’un groupement issu des Frères Musulmans.

Règlements de compte

Deux agents de la police des frontières ont été blessés lors d’une attaque à la voiture-bélier à Umm al-Fahm alors que la police israélienne a arrêté six habitants d’Umm al-Fahm pour leur lien avec les émeutes dans la ville qui ont eu lieu tôt vendredi matin tôt.

Les agents de la police des frontières ont tiré en direction de la voiture qui fonçait droit sur eux, blessant et arrêtant deux suspects armés. Les agents ont été respectivement légèrement et modérément blessés.

Les émeutes, au cours desquelles des maisons ont été incendiées (rivalités?), sont censées donner la réplique à un meurtre commis par un gang local, qui a eu lieu jeudi dans la ville. 

Les clans hostiles dirigent le feu

Le Premier ministre Naftali Bennett a été informé des émeutes dans la ville arabe. “Je soutiens la police qui travaille dans des conditions difficiles pour notre sécurité”, a déclaré Bennett.

Les agresseurs, tous deux résidents d’Umm al-Fahm dans la vingtaine, sont tous deux connus des services de police pour d’autres exactions. L’un des agresseurs, Fathi Mohammed Fathi Jabrin, est décédé des suites de ses blessures. L’autre a reçu des soins médicaux et a été placé en détention pour être interrogé par la police.

Des renforts de police et de resneignements impératifs

Le ministre de la Sécurité publique, Omer Bar Lev, a commenté l’attaque à l’éperonnage par une voiture-bélier, vendredi matin, tweetant que la police israélienne « restera forte et ne reculera pas ».

 La voiture détruite à Umm al-Fahm (crédit : ISRAEL POLICE)La voiture détruite à Umm al-Fahm (crédit : ISRAEL POLICE)

Mohammed Hamza Burgel, 30 ans, a été abattu alors qu’il conduisait sa voiture. Un autre homme, un passager dans la voiture, a été grièvement blessé dans la fusillade et a été transporté d’urgence au centre médical Emek à Afula.

Ses blessures résultent de la perte de contrôle du véhicule par Burgel, après qu’il a subi l’impact d’une balle et heurté un camion qui passait sur la route.

Emeutes de diversion dès l’arrivée de la police

Un certain nombre de maisons à Umm al-Fahm ont été incendiées jeudi soir, un clan cherchant à se venger au meurtre. Les forces de police, les pompiers et les équipes du Magen David Adom ont été dépêchés sur les lieux.

Des policiers israéliens sont entrés dans un complexe de logements de la ville après avoir reçu un rapport faisant état d’une fusillade et de l’incendie de quatre logements et de trois voitures.

Lors de leur entrée, les policiers ont été attaqués par des émeutiers, qui ont été dispersés à l’aide de mesures de contrôle anti-émeutes des foules.

Deux des résidents ont été arrêtés lors de perquisitions menées dans l’enceinte.

 L'une des voitures qui a été incendiée lors des émeutes à Umm al-Fahm, le 3 novembre 2021. (crédit : FIRE AND RESCUE SERVICE)L’une des voitures qui a été incendiée lors des émeutes à Umm al-Fahm, le 3 décembre 2021. (crédit : FIRE AND RESCUE SERVICE)

Réponse judiciaire immédiate

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, s’est entretenu avec l’un des agents de la police des frontières blessés et l’a assuré de sa “réponse rapide et déterminée à une tentative de vous porter un grave préjudice”.

“L’incident [de vendredi] ne nous découragera pas dans nos efforts résolus pour arrêter les organisations criminelles et la violence dans le secteur arabe“, a ajouté Shabtai.

Le chef de la police a également indiqué qu’il enverrait des renforts à Umm al-Fahm, alors que la situation dans la ville continue de s’aggraver.

Les suspects seront présentés à une audience du tribunal à Hadera vendredi en comparution immédiate, avec une demande de prolongation de leur détention.

Commentaires de Tribune Juive sur fond d’actualités de la presse israélienne.

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici