Un imam bruxellois qui prie pour qu’Allah brûle les sionistes expulsé de Belgique

4
L’Europe passoire du terrorisme : l’imposteur Mohamed Toujgani, imam de la mosquée Al Khalil à Bruxelles, dissertant tranquillement, en France à Uckange, près de Thionville, fin mai 2016, sur la “radicalisation”, auquel son extrémisme même est censé apporter des solutions en appelant à l’extermination des Juifs : « C’est de la responsabilité de tous, musulmans et non-musulmans, de diluer amalgames et préjugés. C’est également le rôle des médias. » Photo Pierre HECKLER

Une double-face qui exhale la taqqiya et la haine à l’état brut

PAR CNAAN LIPHSHIZ 14 JANVIER 2022 11 H 36

Des membres de la communauté musulmane de Belgique, dont l’imam de Molenbeek, Cheik Mohamed Toujgani (à droite), participent par Taqqiya, à un “hommage”, suscité par des organisations musulmanes, aux victimes des attentats terroristes du 22 mars à Bruxelles, le 9 avril 2016, à l’extérieur de Maelbeek / Station de métro Maalbeek, Bruxelles. Le 22 mars, deux bombes ont explosé, l’une dans le hall des départs de l’aéroport de Bruxelles et l’autre dans la station de métro Maelbeek – Maalbeek, faisant 31 morts et 250 blessés. / AFP / THIERRY CHARLIER (Le crédit photo doit se lire THIERRY CHARLIER/AFP via Getty Images)

JTA ) — Un imam basé à Bruxelles qui, en 2009, a prié Allah de brûler des sionistes a quitté la Belgique sur ordre des autorités qui l’ont signalé comme une menace pour la sécurité.

L’imam Mohamed Toujgani, qui est né au Maroc et a vécu pendant des décennies à Bruxelles, a été expulsé en octobre , a rapporté jeudi le diffuseur VRT, selon le Times of Israel.

Il n’était pas immédiatement évident de comprendre si l’expulsion était directement liée à ses propos sur les sionistes, qui se sont produits en 2009 et ont fait surface en 2019.

Le secrétaire d’État belge, Sammy Mahdi, a déclaré lors d’une session parlementaire cette semaine que Toujgani avait appelé à « brûler les Juifs ». Georges-Henri Beauthier, un avocat représentant Toujgani, a qualifié cette déclaration de “mensonge qui incite à la haine”, a rapporté le radiodiffuseur RTBF.

Dans une vidéo YouTube que la Ligue belge contre l’antisémitisme, ou LBCA, a signalée en 2019, on voit Toujgani dire ce qui suit lors d’un sermon dans sa mosquée de Bruxelles : « Seigneur, maître des mondes, remplis de peur le cœur des sionistes oppresseurs. Seigneur, remplis leurs cœurs de peur. Seigneur, fais trembler la terre sous leurs pieds. Seigneur, fais du sang des martyrs une arme sous les pieds des oppresseurs sionistes, et que ce sang allume un feu qui les brûle et déclenche un vent qui les éviscère. […] O Seigneur, abats-les.

Toujgani a été nommé président de la conférence des imams belges en 2019. Il s’est prononcé superficiellement en faveur de la tolérance et contre le djihadisme ces dernières années.

Il s’est excusé pour les commentaires sur les sionistes suite à la réapparition de la vidéo, affirmant qu’il était furieux des frappes israéliennes contre le Hamas à Gaza, qu’Israël avait menées en représailles aux tirs de roquettes du Hamas sur des civils et pour répondre au creusement de tunnels destinés à lancer des frappes à l’intérieur d’Israël.

Il a dit que c’était le “contexte géopolitique des commentaires que je regrette d’avoir faits”.

L’avocat de Toujgani a déclaré qu’il ferait appel de l’expulsion.

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici