“Un roi sans divertissement” Adaptation en Récit graphique

LES + VUS CHEZ LES PRO

Un roi sans divertissement“. Sortie le 18 de ce mois d’août en librairie, il existe! Le facteur vient de me l’apporter. Dernier ouvrage en compagnie de L’ami Jean Dufaux après “Nez de cuir” d’après La Varende, et “Le Chien de Dieu” sur Céline. Fin d’une trilogie sur la littérature”, nous annonce Jacques Terpant.

Voici un Récit graphique: “Un roi sans divertissement“. Scénario : Jean Dufaux d’après Jean Giono. Dessins : Jacques Terpant

En guise de feuilleton de l’été, La Croix L’Hebdo vous propose de partir au cœur du Trièves, dans l’Isère, en compagnie de Jean Giono, dans une libre adaptation de l’un de ses chefs-d’œuvre, marquant une rupture de ton, moins bucolique, dans sa production : Un roi sans divertissement. Tout à la fois créateur et spectateur de ce récit, l’auteur du Hussard sur le toit et de Regain dépeint comme à son habitude un cadre naturel, ici une montagne pleine de loups et de prédateurs, mais pour mieux encore sonder l’âme des hommes et leurs mystères.

L’adaptation de ce roman, paru en 1947, est proposée par deux grands artistes du 9e art : le scénariste Jean Dufaux, à qui l’on doit des séries aussi célèbres que MurenaDjinn (toutes deux chez Dargaud) ou certains opus récents de Blake et Mortimer, et Jacques Terpant, illustrateur réaliste ayant débuté dans le mythique magazine Métal hurlant (qui renaîtra en septembre prochain), dessinateur de la série Pirates (Casterman) ou plus récemment, toujours avec Dufaux, de l’album Nez-de Cuir (Futuropolis).

Vous y suivrez l’étrange et séduisant Capitaine Langlois, aux prises avec un fait divers glaçant. Derrière l’histoire de cet homme taciturne, Giono et ses adaptateurs nous partagent une réflexion profonde sur les jeux de la création, les pistes que prennent l’écriture et la force de l’imagination pour répondre à la pensée de Pascal, phrase à l’origine de ce récit : “Un roi sans divertissement est un homme plein de misères”.

Adaptation de l’œuvre de Jean Giono, Un roi sans divertissement, Gallimard, 1947. Futuropolis, août 2021, 17 €

https://www.la-croix.com/JournalV2/roi-sans-divertissement-2021-07-10-1101165683?fbclid=IwAR0Ziw1K6aDb5q0tOSlnIPcr4Uv1sv-NpWsFlSs6DEE5R9b84YjgwU7FSsk


1843. Le capitaine de gendarmerie Langlois arrive dans un petit village isolé des Trièves, dans les massifs alpins. Un tueur mystérieux y sévit et plusieurs personnes ont disparu. Langlois va mener l’enquête pour, assez vite, trouver le coupable et l’abattre. Un an plus tard, Langlois revient, cette fois comme commandant d’une louveterie et organise à ce titre une chasse au loup qui rappelle sa précédente traque. Il s’installe au village, se marie, avant de se suicider en fumant un bâton de dynamite.
Un roi sans divertissement (1947), écrit en vingt-sept jours par Jean Giono, est, selon Pierre Michon, « un des sommets de la littérature universelle ». 50 ans après la disparition du grand écrivain, Jean Dufaux et Jacques Terpant lui rendent hommage avec une adaptation libre qui magnifie les paysages flamboyants du Trièves, chers à l’auteur.Détails

64 pages 

Couverture cartonnée 235 x 333 mm

ISBN9782754829717

Date de parution : 18/08/2021

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER ARTICLES POPULAIRES

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

POPULAIRE CETTE SEMAINE

Rejoignez nous sur Facebook