Veuve d’Arafat: la deuxième Intifada était une erreur

Journal Yedioth Aharonot lors d’une nouvelle interview avec Suha Arafat:
Suha Arafat reçoit 22 millions de dollars par an de l’Autorité palestinienne!
« Israël n’a pas tué Arafat. Ceux qui l’ont tué étaient des personnalités palestiniennes et des factions en compétition pour l’autorité. »
« La deuxième Intifada était une erreur stratégique, et c’est un point noir dans l’histoire d’Arafat. »

Par KHALED ABU TOAMEH

Une femme passe une affiche représentant feu le dirigeant palestinien Yasser Arafat, camp de réfugiés palestiniens de Chatila, Beyrouth
(crédit photo: MOHAMED AZAKIR / REUTERS)
Publicité
Israël n’était pas responsable de la mort de Yasser Arafat – et la deuxième Intifada, qui a éclaté en septembre 2000, était une erreur, a déclaré Suha Arafat, veuve de l’ancien président de l’OLP, ce week-end.
Sur son compte Instagram, Suha a écrit vendredi qu’elle n’accuse personne, «pas même Israël, de le tuer, parce que jusqu’à présent je n’ai aucune preuve contre qui que ce soit.»
Suha a déclaré qu’elle ne voulait pas que la question de la mort de son mari fasse partie des «batailles politiques internes» palestiniennes.
Elle faisait apparemment référence aux allégations de hauts responsables de l’Autorité palestinienne selon lesquelles un membre du Fatah, Mohammed Dahlan, était impliqué dans «l’assassinat» d’Arafat, décédé dans un hôpital français en novembre 2004.
Dahlan, un ancien commandant de la sécurité de l’AP dans la bande de Gaza, a déménagé aux Émirats arabes unis après s’être brouillé avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas il y a 10 ans.
Les responsables de l’AP et du Fatah ont depuis affirmé qu’Israël, avec l’aide de «collaborateurs» palestiniens, était derrière «l’assassinat» d’Arafat. Une commission d’enquête spéciale mise en place par les dirigeants de l’Autorité palestinienne n’a cependant pas étayé cette affirmation.
Suha a confirmé qu’elle avait récemment été interviewée pour un documentaire israélien sur son mari, et a déclaré que la deuxième Intifada était une erreur.
«J’ai exprimé mon opinion que l’Intifada était une erreur, car nous avons beaucoup perdu et notre guerre avec eux [Israël] était asymétrique», a-t-elle écrit sur son compte Instagram. Je n’ai pas peur d’exprimer mon opinion.
Les remarques de Suha sont intervenues après que Yediot Ahronot l’ait citée vendredi comme disant qu’elle ne croyait pas qu’Israël était responsable de la mort de son mari, bien qu’elle soit convaincue qu’il était «empoisonné».
Elle aurait également déclaré que la deuxième Intifada «était la plus grande erreur de Yasser Arafat» et qu’il n’aurait pas dû retourner sur la voie du terrorisme.
Le journal a déclaré que ses déclarations avaient été faites lors d’une interview avec le réalisateur du documentaire intitulé Enemies, qui devrait être diffusé par la Société israélienne de radiodiffusion publique, KAN.
Suha, 57 ans, vit à bord depuis la mort de Yasser Arafat . Elle a souvent critiqué l’AP, accusant ses dirigeants de chercher à la faire taire.
Récemment, elle a menacé «d’ouvrir les portes de l’enfer» aux hauts responsables de l’AP. «J’ai le journal personnel de Yasser», a-t-elle déclaré dans une interview avec KAN en août 2020. «Il a écrit sur chacun d’entre eux. Si je publie un petit bout de papier sur ce que Yasser a écrit à leur sujet, cela les exposera à leur peuple.
Sa menace est venue après qu’elle a fait face à des réactions négatives pour avoir attaqué l’AP pour sa dénonciation de l’accord de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis.
«Je tiens à m’excuser, au nom de l’honorable parmi le peuple palestinien, auprès du peuple émirati et de ses dirigeants pour la profanation et l’incendie du drapeau des Émirats arabes unis à Jérusalem et en Palestine, et pour l’insulte aux symboles des bien-aimés Émirats arabes unis, »Écrivait-elle alors sur son compte Instagram.
S’adressant aux Palestiniens, elle a ajouté: «Nos générations ont besoin de bien lire l’histoire pour apprendre comment les EAU ont soutenu le peuple palestinien et sa cause dans le passé et le présent.»
Les excuses de Suha, qui ont suscité de vives critiques de la part de hauts responsables de l’AP, sont intervenues après que des manifestants palestiniens aient brûlé des drapeaux des Émirats arabes unis et des photos du prince héritier Mohammed ben Zayed en réponse à l’accord avec Israël.
Les dirigeants de l’Autorité palestinienne avaient condamné l’accord de normalisation comme une «trahison des Palestiniens, de Jérusalem et de la mosquée al-Aqsa».
Samedi, plusieurs Palestiniens ont critiqué Suha pour avoir «disculpé» Israël de la mort de son mari.
Hassan Asfour, ancienne ministre de l’Autorité palestinienne et rédactrice en chef du média en ligne Amad, a écrit en réponse à ses déclarations: «Votre silence est bon. Le silence est un talent bien plus grand que les potins de la banlieue parisienne ou d’ailleurs. Soit dit en passant, Yasser Arafat est le chef d’un peuple, pas votre mari. »

Source :
https://www.jpost.com/arab-israeli-conflict/arafats-widow-second-intifada-was-a-mistake-654028

SourceLIGUEDEDEFENSEJUIVE.COM

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires