Vu d’Israël. Plusieurs centaines de start-ups françaises aux J.O. à Paris.

LES + VUS CHEZ LES PRO

Simplifier les déplacements

L’un des enjeux majeurs auquel chaque ville candidate est confrontée, est celui des transports. Il faudra permettre à des milliers d’athlètes et de spectateurs de se déplacer simplement et efficacement tout en respectant l’environnement. Justement, pour réaliser cet objectif, la start-up Elo par exemple, met à disposition des utilisateurs, une plateforme collaborative pour partager des vélos électriques. Pour suivre les trajets du vélo et recueillir des données sportives, la start-up Connected Cycle conçoit une pédale connectée intelligente intégrant un GPS. Ces offres de transports sont compétitives, respectueuses de l’environnement et adaptées à la ville.

Favoriser le tourisme

Cet événement est l’occasion de faire vivre aux touristes des expériences uniques à Paris. Côté logement, la start-up ParisByM.com se charge de trouver un hébergement, les activités à faire et les bons plans à découvrir sur Paris. Appsmapper  offre un service de parcours touristiques selon préférences et localisation et pourrait révolutionner l’expérience touristique à Paris.

Des JO verts

La question environnementale est au cœur de l’évènement et les start-up françaises ne cessent de se réinventer pour répondre à cet enjeu de premier ordre. Ainsi, la start-up Glowee avec un système de lumière biologique permet de repenser notre manière de produire et de consommer la lumière, sans besoin d’électricité ou d’infrastructure ! Pour les stades, Natural Grass conçoit une pelouse 100 % naturelle enracinée dans un substrat artificiel. Côté gestion des déchets, Wise Pack offre une solution d’emballages naturels et 100 % comestible et permettra de réduire considérablement l’impact écologique d’un évènement tel que les Jeux Olympiques et Paralympiques. Enfin, pour en finir avec la problématique des tribunes vides, Seaters permet aux fans de s’inscrire sur une liste d’attente pour les évènements annoncés à guichet fermé : dès qu’une place se libère, le fan inscrit sur la liste reçoit une notification afin d’assister à l’évènement.

Ces quelques exemples ne constituent que la partie émergée de l’iceberg : au total, ce sont plusieurs centaines de start-up françaises qui pourraient participer à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris et aider au bon déroulement de ces derniers-ci. Selon une étude du CDES de Limoges on estime à 250 000 le nombre d’emplois qui seraient créés, 4 500 le nombre de nouveaux logements, un budget d’investissement infrastructures de 3 milliards d’euros et un budget d’organisation (financé à 100% par les Jeux) de 3,2 milliards d’euros. La candidature de Paris représente donc une formidable opportunité de développement économique et notamment des start-up. »

(1) https://www.parisandco.paris

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER ARTICLES POPULAIRES

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

POPULAIRE CETTE SEMAINE

Rejoignez nous sur Facebook