La source de cet article se trouve sur ce site

Londres – Défenseur de l’environnement et auteur d’incursions parfois critiquées en politique, le prince Charles assure qu’il s’en tiendra, une fois sur le trône britannique, à un strict devoir de réserve, dans une interview publiée jeudi par la BBC.

« Ce n’est pas la même chose d’être prince de Galles que d’être souverain« , déclare le fils aîné de la reine Elizabeth II et héritier de la couronne britannique dans cet entretien, rare évocation par Charles de son destin royal, diffusé à l’occasion de son 70e anniversaire, mercredi prochain. 

« Et l’idée que je puisse continuer à agir de la même façon, si je dois succéder (à la reine), est complètement absurde parce que les deux situations sont complètement différentes« , souligne-t-il. 

Le prince Charles mène depuis des décennies un combat pour l’environnement. A l’inverse de la reine, qui évite soigneusement toute polémique, il peut aussi défrayer la chronique en s’aventurant dans le champ politique. 

Son soutien appuyé au dalaï lama n’est guère apprécié à Pékin et en mai 2014 la Russie a exigé des explications officielles au gouvernement britannique lorsque le prince a comparé Vladimir Poutine à Adolf Hitler. 

Interrogé par la BBC sur la possibilité qu’il continue à militer publiquement pour ses engagements une fois couronné, le prince répond par la négative. 

« Non, ça n’arrivera pas. Je ne suis pas si stupide. Je me rends compte qu’il s’agit d’un exercice distinct, celui de la souveraineté. Donc, bien sûr, je comprends tout à fait comment cela doit fonctionner« , dit-il. 

Même si elle n’entend nullement abdiquer, Elizabeth, 92 ans, doyenne mondiale des monarques, a diminué ces dernières années le nombre de ses apparitions publiques, et passe progressivement le relais à Charles, qui la représente de plus en plus dans les voyages à l’étranger. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here