La source de cette article se trouve sur ce site

L’organisatrice voilée de la Marche des Femmes a récemment rencontré un ex-agent opérationnel du Hamas, autrefois emprisonné en Israël et elle a des liens familiaux avec le groupe terroriste

 

Linda Sarsour, l’une des organisatrices à l’origine de la Marche des Femmes anti-Trump de samedi 21 janvier, qui s’est déroulée à Washington D.C, a récemment été aperçue lors d’une vaste convention islamique à Chicago, posant pour des photos en compagnie d’un homme accusé d’être un financier du Hamas, le groupe terroriste.

Sarsour, cheffe de file de l’Association Arabe Américaine de New York  et l’une des « Championnes du Changement » promue par la Maison Blanche d’Obama, s’est exprimée le mois dernier lors de la 15ème Convention annuelle de la Société Musulmane Américaine et des Cercles Islamiques d’Amérique du Nord.

Alors qu’elle était présente, elle a posé pour des photos avec Salah Sarsour, membre de la Société Islamique du Milwaukee et ancien agent opérationnel terroriste du Hamas qui a été emprisonné en Israël dans les années 1990 du fait de ses actions pour le compte du groupe terroriste Hamas.

Salah Sarsour (left) with Linda Sarsour (right) at MAS-ICNA convention. Via Facebook

Salah Sarsour (à gauche) avec Linda Sarsour (à droite) à la Convention MAS-ICNA. Via Facebook

 Salah Sarsour, qui est aussi membre du Bureau des Musulmans Américains pour la Palestine, a servi comme garde du corps lors de la convention pour Sumeyye Erdogan Bayraktar, la soeur du Président de Turquie, Recep Tayyip Erdogan (Voir le lien : l’ancien financier du Hamas repéré lors d’une convention Islamique à Chicago avec la sœur du Président Turc)

Alors qu’il reste peu clair de savoir si Salah et Linda sont directement liés (bien qu’elle porte le même nom de famille, elle a suggéré par le passé sur les réseaux sociaux qu’elle ne répondrait pas à des requêtes de commentaire à ce sujet), elle a d’autres liens familiaux c des agents terroristes du Hamas. Bien qu’elle évite d’en discuter actuellement, Sarsour a reconnu dans des interviews passées qu’a des cousins qui sont condamnés à des peines de prison en Israël pour avoir travaillé pour le Hamas.

Sarsour a démenti avoir le moindre contact avec le groupe terroriste. Elle a déclaré au New York Times en 2012 qu’elle n’aurait pas été désignée comme une « Championne du Changement » voulu par Obama, si elle avait été terroriste. Elle se sert donc de ce « label » d’Obama pour faire progresser ses causes favorites.

La militante s’est attirée l’attention de l’opinion publique nationale dernièrement. Elle a été déléguée pour la Convention Nationale Démocrate et a été l’une des quatre organisatrices de la Marche des Femmes anti-Trump.

Cet événement a rassemblé entre 200.000 et 500.000 personnes, selon les sources, et elle a fait figurer divers orateurs « progressistes » de haute voltige. Mais elle a été lourdement critiquée pour avoir exclu les groupes de femmes pro-Life (anti-avorte). En même temps, le Conseil des Relations Américano-Islamiques, un groupe de lutte contre l’Islamophobie et la promotion des droits musulmans s’oppose à l’avortement, a demandé à prendre part à cet événement.

Linda Sarsour a des relations étroites avec cette organisation (soupçonnée d’être une façade des Frères Musulmans en Amérique), qui a été désignée comme co-conspiratrice dans l’affaire de terrorisme de la Fonon pour la Terre Sainte, sans être directement accusée.

On a découvert que cette Fondation HL transmettait clandestinement de l’argent au Hamas, considéré comme un groupe terroriste aux USA depuis les années 1990.

Salah Sarsour a des liens avec cette fondation soupçonnée de financement du terrorisme.

Sarsour a été impliqué dans les activités du Hamas en Judée-Samarie, dans les années 1990, selon l’Anti-Defamation League (ADL).

ADL a cité un rapport du FBI de novembre 2001, détaillant des informations fournies par le frère de Sarsour, Jamil, aux enquêteurs israéliens en 1998.

« Selon les déclarations faites aux enquêteurs israéliens par son fr Jamil, Sarsour a été personnellement impliqué dans le financement du Hamas. Selon un memorandum du FBI de novembre 2001, Jamil Sarsour a été arrêté en 1998, pour financement du Hamas et il a déclaré aux enquêteurs que Salah Sarsour était impliqué dans le financement du Hamas, en pratiquant des levées de fonds pour la Fondation Holy Land », révélait l’ADL.

Le memo du FBI affirmait que les Sarsour ont transmis de grosses sommes d’argent en petites coupures de 1.000 et 2.000 $ à un agent opérationnel du Hamas nommé Adel Awadallah, grâce à leur magasin de meubles dans le Milwaukee.

Awadallah avait le rang de Commandant au sein des Brigades al-Qassam, la branche militaire du Hamas.

Salah Sarsour a rencontré Awadallah en 1995, alors qu’il accomplissait une peine de huit mois de prison en Israël pour soutien au Hamas.

Sarsour n’a été accusé d’aucun crime aux Etats-Unis. Son frère Jamil a été arrêté et accusé en 2003 de blanchiment d’argent après être revenus d’Israël aux Etats-Unis. Il a été condamné à quatre ans d’emprisonnement pour travail réalisé au profit du Hamas.

Photo of Chuck Ross

CHUCK ROSS
Reporter

Follow Chuck on Twitter

Read more: dailycaller.com

Adaptation : Marc Brzustowski, article signalé sur europe-israel.org dans une autre version. 

The post Sarsour, l’organisatrice voilée anti-Trump est proche du Hamas © appeared first on JForum.

LAISSER UN COMMENTAIRE